Retour à la liste

Le Cap de Bonne-Espérance

par le 15 octobre 2013

Le cap de Bonne-Espérance se situe au bout de la péninsule du Cap, au sud de la ville de Cape Town. Cape Point n’est pas exactement le point le plus austral d’Afrique du Sud. Il ne s’agit pas non plus du point officiel de rencontre entre l’océan Atlantique et l’océan Indien. C’est le cap des Aiguilles en face de False Bay, à 50 kilomètres à l’est du Cap de Bonne-Espérance, qui est le point le plus méridional du continent africain.

En revanche, le cap de Bonne-Espérance est le point de tournant vers l’est lorsque les bateaux arrivent de la côte ouest de l’Afrique, et marque le centre de toutes les difficultés pour les navigateurs et commerçants portugais à partir de 1488 pour rejoindre l’océan Indien et remonter vers l’Extrême-Orient pour faire affaires. C’est la rencontre entre le courant froid Bengala de l’Atlantique et le courant chaud de l’Océan indien.
Cependant, les cartes dessinées par Kangnido et Fra Mauro avant 1488 prouvent que des explorateurs arabes, chinois et indiens se sont lancés dans le passage difficile avant.
L’histoire remonte même au XI siècle, et au savant persan Al Biruni pour trouver le premier à avoir franchi le Cap de Bonne-Espérance.

D’abord baptisé Cap des Tempêtes par l’équipage du commandant Bartolomeu Dias, en raison des conditions climatiques terribles pour les embarcations de l’époque, il est rebaptisé Cap de Bonne-Espérance par le roi portugais Jean II, en hommage à l’espoir d’atteindre enfin la route des Indes.
Le cap de Bonne-Espérance est aussi le nom donné à la première colonie hollandaise en Afrique du sud en 1652 avant la création de l’Union sud-africaine et précédemment habitée par les Hottentots. Cape Town fut le premier camp de ravitaillement établi par Jan Van Riebeeck en 1652, surnommée Taverne des Mers.
Ce sont des fermiers huguenots qui devinrent employés à développer la Compagnie néerlandaise des Indes Orientales pendant un siècle. Britanniques et Hollandais contrôlèrent tour à tour la péninsule entre 1795 et 1814 qui intégra l’Union sud-africaine en 1910.

La péninsule, réserve naturelle, intégra le Parc National de la Péninsule du Cap en 1998, rebaptisé Table Mountain National Park et terminé par le cap de Bonne-Espérance, le cap Maclear et Cape Point.

250 espèces d’oiseaux, zèbres, antilopes et autruches habitent sur la péninsule comme le célèbre manchot. Vous observerez aussi pendant votre voyage des baleines entre juin et novembre. Le cap de Bonne-Espérance fait partie du Royaume floral du Cap, un des six royaumes floraux au monde avec 1100 variétés de plantes indigènes.

5 bonnes raisons de choisir uniktour

555 boulevard René-Lévesque Ouest, Montréal, (QC), H2Z 1B1, Canada - Détenteur permis du Québec # 703 258 - 2020 Uniktour. Tous droits réservés. Montréal, Canada