Autriche

Population & Culture

Villes et patrimoine

Châteaux, parcs romantiques, architecture... il suffit d’un coup d’œil pour que l’enchantement opère. Ville d’Histoire habitée par des siècles de magnificence et de prospérité, Vienne recèle une quantité incroyable de lieux à explorer. Des appartements de l'empereur au musée de l’impératrice Sissi en passant par la collection d'argenterie du Palais Impérial, les occasions de plonger dans l’Histoire ne manquent pas. Passage obligé de toute excursion à Vienne, le château de Schönbrunn insuffle une atmosphère, un style de vie et une vision du monde dignes de l’époque impériale. À l’exception du Stephansdom, chef-d’œuvre gothique et emblème de la ville, les monuments sont représentatifs de l’esthétique baroque, omniprésente à Vienne. Le centre de Vienne est délimité par le Ring, un grand boulevard à sens unique de 4 km qui encercle le quartier de la vieille ville. Cette promenade vaut la peine d’être faite à pied, car elle donne accès aux maisons de Mozart et de Beethoven, à de nombreux théâtres et opéras, et au Hofburg, le célèbre palais d’hiver des Habsbourg qui entre ses murs exposent une collection grandiose d’objets historiques. La richesse de l’héritage impériale n’a ici d’égal que celle du Kunshistorisches Museum, le musée de l’histoire de l’art.
Cette institution est l’un des premiers musées au monde à se consacrer à l’art ancien du monde, possédant des pièces allant de l’antiquité égyptienne aux œuvres des grands maitres italiens et français. Parce que Vienne n’aura jamais assez de palais, les deux palais du Belvédère furent érigés au 18e siècle pour le prince Eugène de Savoie. Bien qu’aujourd’hui, les deux renferment la galerie du Belvédère, un grand événement y eut lieu : en 1955, on y signa le retour à l’indépendance d’Autriche, à la suite de la Deuxième Guerre mondiale. Et qui oserait visiter Vienne sans aller faire un moins un tour de grande roue au Prater, véritable emblème de la ville. Ce parc est maintenant équipé d’un parc d’attractions, mais garde tout de même son charme d’antan avec sa piste de trot et son vélodrome.

De courettes intérieures en allées de colonnes dans le plus pur esprit toscan, Graz propose une immersion dans l‘atmosphère Renaissance des villes italiennes. Plus de 40 cours à arcades et une infinité de façades parfaitement intactes font du centre-ville historique de Graz l’un des mieux conservés d’Europe. Ancienne ville impériale dont témoigne son magnifique dôme, Graz sait aussi être provocante. Les années 1970 furent à cet égard décisives : un mouvement architectural et littéraire autonome y vit le jour et continue aujourd’hui encore d’habiter les festivals et de prêter à la calme ville provinciale une réputation sans égale.

Troisième pôle culturel d’importance, Salzbourg n’a rien à envier aux autres. Le plus grand château fort d’Europe centrale, remarquablement conservé, est à lui seul un enchantement. Mais on ne peut évoquer la ville de Salzbourg sans prononcer immédiatement le nom de Wolfgang Amadeus Mozart. Située au cœur de la vieille ville, la maison de Mozart, qui a vu naître le grand compositeur, ne laisse pas indifférent.

Arts

C’est là, dans le Salzbourg de Mozart, Gluck et Haydn qu’un nouveau style musical commença à se développer, bientôt implanté à Vienne, promue capitale de la musique. Schubert, Bruckner et Brahms, mais aussi Mahler puis Schönberg, Webern et Alban Berg suivront, bâtissant morceau après morceau l’un des principaux pans de l’histoire de la musique.

Véritable genre musical à part entière, les valses de Vienne se développèrent de concert avec la très autrichienne culture des bals qui continue aujourd’hui de rayonner dans le monde et d’imprimer l’identité du pays. Citons pêle-mêle l’orchestre philharmonique, les petits chanteurs de Vienne, les nombreuses manifestations musicales, l’opéra et les fameux concerts du Nouvel An.

Parce que l’ouverture artistique est complète, Vienne est aussi le lieu d’un foisonnement pictural d’importance. On pensera notamment à la Sécession viennoise, qui émergea à la fin du 19e siècle et qui fut un courant majeur de l’Art nouveau. À cette époque, quelques groupes d’artistes rêvèrent de liberté de l’art et de partage des idées entre les communautés. C’est en 1897 que fut fondée l’Association des artistes autrichiens, dont Gustav Klimt fut le président. Il fut accompagné notamment par Josef Olbrich, Egon Schiele et Oskar Kokoschka. Aujourd’hui, des œuvres de Klimt, Schiele et Kokoschka sont exposées dans les divers musées de la capitale, non loin de peintures modernes et à quelques pas de chefs-d’œuvre de l’art baroque.

Gastronomie

Les palais, la musique et les montagnes n’étant pas assez pour faire resplendir leur grand pays, les Autrichiens ont développé une gastronomie qui n’a rien à envier à personne. Les viennoiseries, comme leur nom l’indique, sont originaires de la capitale et ne trouvent que peu d’égaux en finesse et en goût. La Sachertorte, dont la recette est à ce jour encore secrète, a fait la réputation des sucreries de ce pays. Outre ses délices, la capitale offre aussi le véritable Schnitzel, escalope de veau panée servie parfois avec une salade de pommes de terre, mais souvent toute seule avec un morceau de citron. Mais l’âme de la tradition gastronomique autrichienne se trouve hors de Vienne, dans les Heuriger, ces tavernes identifiables par le rameau qui orne la porte et où l’on sert uniquement le vin de la maison. Les soirées sont toujours accompagnées d’une atmosphère chaleureuse au son de musique typiquement autrichienne.  

Tout voir

Nos spécialistes

équipe uniktour
Contactez un de nos specialistes-pays
Cliquez ici!
équipe uniktour
Nos soirées à venir

5 bonnes raisons de choisir uniktour

555 boulevard René-Lévesque Ouest, Montréal, (QC), H2Z 1B1, Canada - Détenteur permis du Québec # 703 258 - 2022 Uniktour. Tous droits réservés. Montréal, Canada