Retour à la liste

Le Péloponnèse

par le 27 mai 2015

Le Péloponnèse est une région qui couvre la péninsule de l’ouest de la Grèce – cependant, on pourrait techniquement dire que celle-ci est devenue une île, car elle est maintenant séparé du continent par le canal de Corinthe. Le nom de la région signifie en fait « île de Pélops », en l’honneur du légendaire roi Tantale qui régna sur la région selon le mythe grec. Le Péloponnèse possède à lui seul d’innombrables vestiges et lieux historiques datant de toutes les grandes époques qui formèrent ce qui est aujourd’hui la Grèce. En plus de ses magnifiques paysages de montagnes boisées, la région abrite quelques-uns des plus importants sites antiques au monde! De plus, les premiers éclats de la guerre d’indépendance commencèrent ici, pour finalement mener à la libération de la Grèce de l’Empire ottoman. Lors de la création de votre voyage sur mesure, n’hésitez pas à inclure plusieurs jours pour faire le tour de cette fascinante région, même si on pourrait y consacrer plusieurs semaines!

Une visite dans le Péloponnèse permet une excursion des plus authentiques en Grèce, car on peut facilement sortir des sentiers battus et se retrouver seul étranger dans un charmant village grec, où l’accueil sera toujours chaleureux. Cette région parfois méconnue saura plaire autant aux amoureux de la nature qu’aux amateurs d’histoire!

  • CORINTHE

En partant d’Athènes, l’entrée dans le Péloponnèse se fera inévitablement par le spectaculaire canal de Corinthe. Malgré l’idée qu’on peut s’en faire, la hauteur vertigineuse des falaises coupe le souffle à tout coup! Bien que ce détroit ait été construit il y a à peine plus de cent ans, l’idée ne date pas d’hier : en effet, l’empereur Néron avait eu l’idée il y mille ans, qui ne s’est jamais concrétisée, faute de moyens. Lorsqu’on passe par Corinthe, il ne faudra pas chercher le site historique dans la nouvelle ville : en effet, la mythique cité se trouve à quelques kilomètres en bordure de sa contemporaine. Il est impressionnant de penser, lors de la découverte de cette cité, qu’elle abritait une population d’un million d’habitants, soit la taille de notre capitale nationale! Les plus courageux pourront faire la randonnée jusqu’à Acrocorinthe, la ville haute : de ce point de vue, le panorama de la région est magnifique et l’on comprend l’importance stratégique qu’avait la ville à l’époque.

  • EPIDAURE

Sur la première langue de terre, qui compose la géographie si particulière du Péloponnèse et qui s’avance dans la mer Égée, on retrouvera un des théâtres les plus impressionnants au monde : celui d’Épidaure. Celui-ci a acquis sa réputation internationale grâce à son acoustique parfaite : essayez par vous-même en demandant à quelqu’un de vous parler du centre de la scène en vous tenant en haut des gradins. Fascinant! Ce théâtre du 4e siècle av. J.-C. n’a toutefois été découvert qu’au siècle dernier – il s’est cependant magnifiquement bien conservé et accueille encore aujourd’hui un festival de théâtre en été. Outre le théâtre, prenez le temps de visiter le musée, qui vous permettra de comprendre pleinement l’importance que ce lieu sacré avait pour les Grecs.

  • NAUPLIE

Avant de se rendre à Mycènes, un arrêt à Nauplie est pratiquement incontournable : cette superbe ville possède un charme bien différent des autres villes grecques en offrant une architecture aux influences nettement vénitiennes, en faisant une des destinations les plus séduisantes. Celle qui fut la capitale de la Grèce libérée a été construite à la base d’une citadelle, construite par les Vénitiens au 18e siècle et longtemps réputée comme étant imprenable. Bien que la ville comporte quelques musées et de belles églises, une simple promenade sur le port suffit pour apprécier la douceur de vivre que l’on retrouve à Nauplie. Goutez aussi aux savoureuses gelati qu’on y offre, un des nombreux héritages italiens!

  • MYCENES

Un des sites historiques les plus importants de Grèce se situe à Mycènes, cité du mythique Agamemnon qui fut un des grands commandants de la guerre de Troie. La richesse de cette cité était déjà légendaire à cette époque, mais elle fut confirmée par l’incroyable quantité d’or qui fut trouvée sur le site. Le trésor d’Atrée, un magnifique monument, vous accueillera dès l’entrée : ce tombeau, qu’on a faussement associé à Agamemnon, date du 14e siècle avant notre ère et est singulièrement impressionnant quand l’on sait que sa structure voûtée a été construite sans mortier. La route mène ensuite vers les vestiges du palais, aussi appelé « maison d’Atrée », qui fut le fils de Pélops, le père du Péloponnèse. La Porte des Lions délimite l’entrée de la cité et on peut encore aujourd’hui voir au sol les traces laissées par les chars de l’époque. Dans l’enceinte, vous pourrez découvrir les six tombes du cercle A, où fut découvert l’emblématique masque d’or, attribué à Agamemnon.

  • MONEMVASIA

Sur le second doigt de terre qui s’avance dans les flots de la mer Égée, on a peine à comprendre pourquoi la petite bourgade de Monemvasia n’est pas plus visitée – on ne s’en plaindra pas trop, cependant, car cela nous permet de découvrir un bout de Grèce fascinant et intouché des touristes. Aussi nommée le « Gibraltar de Grèce », Monemvasia est spectaculairement agrippée aux flancs d’un petit îlot rocheux. Ce petit village a conservé le charme et l’authenticité des villages grecs du passé, ainsi, les voitures y sont interdites et il faut la visiter à pied. Cette excursion d’une journée s’avèrera être un véritable brin de fraîcheur hors des sites touristiques.

  • OLYMPIE

Finalement, on ne pourra visiter le Péloponnèse sans passer par Olympie, la ville fondatrice des premiers Jeux olympiques. Ce site merveilleusement bien conservé aurait été édifié il y plus de 3000 ans dans l’unique but d’accueillir une série de compétitions sportives qui, vous l’aurez deviné, se déroulait tous les quatre ans. Les Grecs étaient de grands amateurs de sports, suivant la philosophie d’avoir « un esprit sain dans un corps sain » – aujourd’hui encore, on peut ressentir cette ferveur. Armez-vous d’énergie, car à l’instar de nos villages olympiques modernes, Olympie est une véritable ville miniature. Le temple de Zeus, où jadis trônait une gigantesque statue dorée du dieu suprême, le Léonidaion, la maison d’hôtes, et le stade nous font réaliser que les Olympiques du passé n’étaient pas si différents des nôtres – une véritable rencontre entre passé et présent.

  • LE MAGNE

Évidemment, on ne peut apprécier toute la beauté du Péloponnèse en quelques jours, tout comme on ne peut résumer ses merveilles en quelques lignes. Une visite dans la région du Magne, à l’extrême sud, surchargée d’oliveraies est splendide et vaudra elle aussi un petit détour. Néanmoins, un périple à travers ces quelques villes et sites historiques suffira à combler votre âme d’historien et vous permettra de comprendre pleinement la richesse patrimoniale de la Grèce. 

5 bonnes raisons de choisir uniktour

555 boulevard René-Lévesque Ouest, Montréal, (QC), H2Z 1B1, Canada - Détenteur permis du Québec # 703 258 - 2021 Uniktour. Tous droits réservés. Montréal, Canada