Retour à la liste

Les sites antiques

par le 27 mai 2015

En Grèce, il est pratiquement impossible de trouver une région, ni même une ville, qui ne possède pas un musée exposant quelques reliques du passé trouvés dans les alentours. En effet, la riche histoire de ce pays de l’Antiquité lui a légué un patrimoine culturel et historique inestimable. Aujourd’hui, la majorité des sites qui furent si importants durant l’hégémonie de la Grèce ont été excavés pour montrer au monde entier la puissance de cette civilisation. Il faut savoir que les plus beaux sites antiques se trouvent dans la région du Péloponnèse – pour les découvrir, vous pouvez lire notre article sur le sujet! Toutefois, ne manquez pas l’occasion de découvrir les autres merveilles dont recèle la Grèce, en créant votre propre voyage personnalisé à travers les méandres de l’Antiquité.

  • CAP SOUNION

Pas besoin d’aller bien loin de la capitale pour se retrouver dans un autre monde : en effet, à quelques dizaines de kilomètres d’Athènes se trouve le spectaculaire Cap Sounion, un des sites les plus enchanteurs qu’il vous sera donné de voir en Grèce. Cette excursion est idéale si l’on cherche à sortir de la grande ville sans pour autant faire des heures de route. Vous prendrez donc la route qui longe la côte de la mer Égée, en passant par les stations balnéaires de Glyfada et de Vouliagmeni. Le trajet seul est tout simplement renversant : le long du littoral accidenté, ponctué ici et là de petits villages et ports de pêche, vous aurez le bonheur d’admirer le soleil qui brille sur la mer d’un bleu irréel, si bien qu’il sera difficile de garder les yeux sur la route! En chemin, vous remarquerez surement que plusieurs voitures se garent sur de minuscules terre-pleins bordant la route, et que leurs occupants descendent à flanc de falaise pour rejoindre de petites criques paisibles – un lieu idéal pour la plongée. Bien avant d’arriver à destination, vous verrez une longue langue de terre, qui surplombe la mer de 60m, s’avancer dans les eaux : à son sommet, le temple de Poséidon – l’arrivée au Cap Sounion coupe le souffle à tout coup.

 Une fois arrivé, on grimpe le chemin de terre pour arriver au site, et on comprend alors pourquoi les Grecs voulurent dédier ce lieu au dieu de la mer. Le temple fut construit en 444 avant notre ère, par le même architecte qui aurait construit l’Héphaïstéion dans l’agora d’Athènes. Des 34 colonnes qui composaient le sanctuaire, seules 15 tiennent encore aujourd’hui, bien que celles effondrées aient été laissées sur place. Le temple de Poséidon est un lieu très populaire des touristes en raison du fabuleux soleil couchant, le plus beau de Grèce dirait-on. Bien que le spectacle vaille le coup, si vous désirez échapper aux hordes de touristes, il est préférable de s’y rendre le matin. De plus, en aval de la falaise, deux ou trois tavernes typiques se sont installées à même la plage, ce qui permet de prendre un succulent repas, les pieds dans le sable et les vestiges du passé en arrière-plan.

  • DAPHNI

Pour une balade plus courte, pour combler un après-midi de libre par exemple, le monastère de Daphni se situe qu’à une vingtaine de minutes du centre-ville d’Athènes. Ce site parfois méconnu des sites touristiques date du 5e siècle de notre ère. Le bâtiment saint fut construit avec les pierres du temple d’Apollon, trouvé sur le site même de l’église actuelle. Toutefois, il faudra attendre 1000 ans avant que les moines ne l’habitent – aujourd’hui encore, quelques-uns y vivent encore. La beauté du lieu réside surtout dans les mosaïques qui ornent l’intérieur de l’église ainsi que la célèbre coupole, qui illustre le Christ Pantocrator (« Tout-Puissant »), qui regarde les visiteurs d’un air sévère. Une jolie petite excursion pour découvrir une autre façade historique de la Grèce.

  • DELPHES

En Grèce centrale, une route sinueuse surplombant une vallée d’oliviers mène tout droit au site le plus mythique qu’il vous sera donné de visiter : lieu de résidence des Muses, le mont Parnasse expose aussi sur son flanc le légendaire sanctuaire de Delphes — une fois arrivé sur le site, on n’a aucune peine à comprendre pourquoi, à l’époque de l’Antiquité, cette cité était considérée comme le centre du monde. Agrippée sur les parois rocheuses de la montagne, Delphes surplombe toute la région de par sa construction faite en hauteur, ce qui lui donne des points de vue vertigineux qui en impressionneront plus d’un. Bien que l’aller-retour d’Athènes puisse être fait en une journée, il serait dommage de vous priver de découvrir les alentours, comme la charmante petite ville d’Arachova, où vous pouvez loger pour la nuit. Delphes est l’escale idéale à mettre sur votre itinéraire lors d’un voyage sur mesure dans le centre de la Grèce.

Déjà il y a 3000 ans, Delphes possédait une forte réputation en tant que lieu saint : on y venait pour honorer Apollon, à qui le site est dédié, mais surtout, bien sur, pour consulter la Pythie, l’oracle de Delphes. Celui-ci était toujours représenté par une femme, d’âge mûr, et ayant reçu d’Apollon le don de la prophétie : ainsi, hommes et femmes arrivaient des quatre coins de Grèce pour faire par de leurs inquiétude à l’oracle, dans l’espoir d’obtenir conseils et réponses aux grandes questions de la vie. Des tablettes de pierre retrouvées sur le site nous démontrent que les préoccupations de l’époque n’étaient pas bien différentes de celles que nous pouvons avoir aujourd’hui : amitié, fidélité, amour, carrière et santé faisaient partie des inquiétudes quotidiennes de la société de l’Antiquité. La Sybille, le rocher où l’oracle faisait ses prophéties, peut encore être vue aujourd’hui – elle est indiquée en bordure de la voie sacrée qui parcourt le site. Mais Delphes ne se résume absolument pas à ce célèbre rocher : en effet, on compte parmi les vestiges du site le magnifique temple d’Apollon, datant du 6e siècle avant notre ère, mais découvert seulement en 1892. À cette époque, le lieu était en ruines toutefois, les colonnes furent redressées afin de redonner au temple sa grandeur d’antan. Le théâtre du sanctuaire est aussi particulièrement impressionnant – il rivalisera avec celui d’Épidaure et de Dodone simplement pour la vue imprenable qu’il offre sur la vallée des oliviers. Pour ceux qui auront le courage de franchir quelques marches de marbre de plus, le stade fut construit au point le plus élevé du site. Celui-ci fut construit afin d’accueillir les jeux de la Pythie, une compétition sportive qui suivait un célèbre festival de musique et de théâtre en l’honneur de la victoire d’Apollon sur le serpent Python. Le stade de Delphes est l’un des mieux conservés de Grèce, on peut ainsi imaginer sans peine l’envergure d’un tel événement.

Une visite à Delphes ne saurait être complète sans visiter le musée archéologique qui a recueilli tous les artéfacts trouvés sur le site – on dit que celui-ci rivalise fortement avec le nouveau musée de l’Acropole à Athènes. Vous y retrouverez plusieurs offrandes et statues qui furent découvertes dans les trésors qui jalonnent la voie sacrée. Ceux qu’on appelle les « trésors » sont en fait des chapelles destinées à recevoir les offrandes des fidèles venus remercier l’oracle pour ses prédictions. De magnifiques statues aux dorures encore resplendissantes sont donc exposées au musée, ainsi que quelques frises restaurées. On retrouve d’ailleurs une reconstitution du sanctuaire de Delphes tel qu’il le fut à l’époque de sa gloire. Une visite du musée s’impose donc, pour pleinement apprécier la grandeur que Delphes eut jadis.

  • DODONE

L’oracle de Delphes n’était pas le seul à dispenser de précieux conseils à ses fervents : bien qu’un peu moins populaire, l’oracle de Dodone, envoyé par Zeus, offrait lui aussi de judicieux conseil. D’ailleurs, celui-ci faisait part de sa sagesse bien avant la création de Delphes (on retrace des cérémonies jusqu’à 2000 av. J.-C.) ainsi, il eut longtemps une place capitale dans les croyances grecques. C’est ainsi qu’à Dodone, on retrouve, en plus du site de l’oracle, un des théâtres les mieux conservés de Grèce qui, à l’instar de celui de Delphes, domine une somptueuse vallée verdoyante, typique du nord de la Grèce. Le site en tant que tel est plutôt rapide à visiter, mais sa proximité avec Ioannina vous permettra de visiter cette charmante ville et son musée archéologique, où sont exposées des tablettes affichant les requêtes que les habitants de l’époque adressaient à l’oracle. Encore une fois, on s’aperçoit que leurs inquiétudes n’étaient pas bien différentes des nôtres!

  • LA MACÉDOINE

Votre tournée de sites antiques de Grèce se finira au nord de la Grèce, dans la région de la Macédoine, contrée d’Alexandre le Grand. Entre ses grandes vallées fertiles, la Macédoine abrite la petite ville de Vergina, une bourgade qui jusqu’au 20e siècle ne présentait que peu d’intérêt. Toutefois, en 1977, un archéologue grec allait faire la découverte qui allait révolutionner son siècle : alors qu’il effectue les fouilles d’un tertre, il découvrira pas moins de 11 tombes royales, dont la plus importante, celle de Philippe II de Macédoine, père d’Alexandre le Grand. La sépulture est alors inviolée et les richesses découvertes sont inestimables. Le propriétaire de la tombe reste cependant sujet à controverse : plusieurs affirment que la sépulture appartenait au demi-frère d’Alexandre le Grand, Alexandre III d’Arrhidée – toutefois, la majorité des spécialistes s’accordent pour attribuer le lieu à Philippe. La découverte de ce site est d’autant plus importante qu’elle a enfin permis d’établir avec précisions le site de la grande capitale macédonienne de l’époque, Agai.

Aujourd’hui, tous les trésors excavés sur le site de Vergina sont exposés au musée archéologique de Thessalonique, un passage obligé lors de la visite de la ville. Néanmoins, la visite de la sépulture est tout aussi impressionnante. On peut alors se faire une idée dans la magnificence que la civilisation de Macédoine eut sous l’hégémonie de Philippe, décuplée par la suite par Alexandre le Grand.

La Grèce a surtout forgé sa réputation sur la beauté paradisiaque de Ses îles, où le turquoise de la mer Égée se marie à la perfection avec les couchers de soleil aux mille couleurs. Pourtant, la richesse historique de ce pays n’est un secret pour personne! Ainsi, pour une excursion à travers les méandres du passé, pourquoi ne pas vous créer un voyage personnalisé mettant en vedette tous ces sites qui nous sont parvenus au-delà du temps? Un séjour inoubliable qui sera gravé à jamais dans votre mémoire!

 

 

5 bonnes raisons de choisir uniktour

555 boulevard René-Lévesque Ouest, Montréal, (QC), H2Z 1B1, Canada - Détenteur permis du Québec # 703 258 - 2019 Uniktour. Tous droits réservés. Montréal, Canada