Honduras

Population & Culture

Les traces archéologiques au Honduras, remontant à plusieurs millénaires avant notre ère, démontrent l’ancienneté et la richesse culturelle d’un pays très bien organisé avant l’arrivée des Européens, dans les premières années du XVIe siècle. Le site maya de Copan, proche du Guatemala, est connu pour ses stèles et son bel escalier orné de pétroglyphes. Dans les musées de Copan, vous pourrez aussi voir exposées des sculptures, des céramiques, des œuvres et de l’artisanat mayas, ainsi que d’intéressantes reconstitutions du site.

Le Honduras a été colonisé par les Espagnols pendant plus de 300 ans (1502-1821). Par ailleurs, les ressources minières du pays, en particulier l’or, ont attiré les pirates anglais et néerlandais aux XVIe et XVIIe siècles. Ce passé a donné lieu à une descendance métissée à 90 %, au Honduras, cependant, des groupes ethniques prédominent dans certaines régions, comme les Garifunas sur la côte caraïbe, ou les Lencas, près du Salvador. L’espagnol est la langue utilisée par les Honduriens, même si les ethnies indigènes parlent également leurs propres dialectes.   

Majoritairement catholiques, avec toutefois une progression de l’église évangéliste, les Honduriens ont hérité d’un patrimoine religieux caractéristique de l’Espagne : à Tegucigalpa, la cathédrale baroque (XVIIIe siècle) et l’église San Francisco (XVIe siècle), mais aussi autour de la capitale, avec la Vierge de Suyapa, sainte patronne du Honduras, visible à la basilique de Suyapa. La pittoresque et charmante ville de Santa Lucia, à une douzaine de kilomètres de la capitale, illustre le passé colonial du pays. Le Honduras devient indépendant en 1821, et après une vie politique mouvementée, est aujourd’hui une république.

Côté cuisine, vous retrouverez la gastronomie latino-américaine avec les tortillas et les enchiladas, et découvrirez peut-être une recette datant de plus de 5 000 ans, celle des tamales de elote : ces crêpes de maïs, remplies de farce sucrée ou salée, sont cuites à la vapeur, roulées en papillotes dans des feuilles d’épi de maïs ou de bananiers. Le plat national hondurien demeure cependant le curile, sorte de bouillon de fruits de mer. Plus simplement, vous serez sans doute ravis de savourer des fruits et légumes tropicaux dans leur pays d’origine, car au Honduras, les avocats, mangues, papayes, ananas et bananes ont la valeur inestimable du goût véritable et de la fraîcheur… 

Tout voir

Nos spécialistes

équipe uniktour
Contactez un de nos specialistes-pays
Cliquez ici!
équipe uniktour
Nos soirées à venir

5 bonnes raisons de choisir uniktour

555 boulevard René-Lévesque Ouest, Montréal, (QC), H2Z 1B1, Canada - Détenteur permis du Québec # 703 258 - 2022 Uniktour. Tous droits réservés. Montréal, Canada