Maldives

Population & Culture

Les premiers Maldiviens sont venus d’Inde et du Sri Lanka. Situées sur la route marchande des épices, les Maldives ont très vite été visitées par les Arabes, qui y établirent un sultanat en 1153 et convertirent à l’Islam les habitants, qui étaient bouddhistes. À l’époque, les fameux coquillages cauris ramassés par les Maldiviens servaient de monnaie en Afrique, ce qui conférait une grande importance au pays. À partir du XVIe siècle, les Maldives connaissent la colonisation par les Européens : le Portugal (1517-1573), les Hollandais (1646-1796) et les Britanniques (en 1796 mais le protectorat est officiel de 1887 à 1965). Le pays devient indépendant en 1965.

La langue officielle des Maldives est héritée de son passé indien et arabe : le divehi (divehi bas signifiant le « langage des insulaires ») dérive en effet du cingalais (parlé au Sri Lanka), de l’hindi et de l’arabe. La graphie de la langue écrite est semblable à l’arabe et au persan, et se lit de droite à gauche. Aux Maldives, la religion d’état est l’Islam, les autres croyances étant interdites aux citoyens. Les résidents étrangers peuvent cependant pratiquer une autre religion dans la sphère privée. Si les règles de vie qui s’appliquent aux Maldiviens paraissent strictes, il faut toutefois savoir que, sur les « îles-hôtels », les touristes sont nettement moins concernés par ces règles. En revanche, à Malé, la population attendra des visiteurs qu’ils respectent les règles de bienséance locales.

Le travail artisanal des Maldiviens perdure depuis plusieurs siècles. Leur savoir-faire s’applique au quotidien, avec par exemple la fabrication de cordages, de barques de pêche (bois de cocotier), d’ustensiles métalliques… Certaines îles ont leur spécialité, comme le tressage de nattes en fibre naturelle (les kunaa : à l’origine, des cadeaux offerts aux dirigeants et hauts dignitaires) décorées de motifs géométriques. Vous pourrez aussi rapporter des objets de bois laqué, en particulier ceux de Baa, un atoll du nord. Plusieurs couches de laque (les couleurs traditionnelles sont le rouge et le noir, mais on trouve aussi désormais du rose, du vert ou du violet) sont appliquées, puis l’artisan sculpte de manière à créer des motifs en faisant apparaître les différentes couleurs.

Enfin, vous aurez peut-être la chance d’assister à un spectacle de « bodu beru », d’influence africaine ancienne, qui mêle danse et musique. Les danseurs-musiciens utilisent des percussions typiquement maldiviennes, de grands tambours faits de bois de cocotier et de peau de chèvre tendue (parfois de peau de raie). Ces performances musicales et de danse acrobatique débutent lentement pour aboutir aux rythmes frénétiques caractéristiques des transes.

Tout voir

Nos spécialistes

équipe uniktour
Contactez un de nos specialistes-pays
Cliquez ici!
équipe uniktour
Nos soirées à venir

5 bonnes raisons de choisir uniktour

555 boulevard René-Lévesque Ouest, Montréal, (QC), H2Z 1B1, Canada - Détenteur permis du Québec # 703 258 - 2019 Uniktour. Tous droits réservés. Montréal, Canada