Mexique

Population & Culture

Civilisation:
Au cours du 1er millénaire après J.-C., trois grandes civilisations se développent :
• Celle de Teotihuacán, sur le plateau de l’Anáhuac ; On ne sait toujours rien de l’origine des hommes qui la peuplèrent, ni de leur disparition
• Celle des Zapotèques, à Monte Albán, dans l’actuel Etat d’Oaxaca, ils sont parmi les premiers à bâtir des édifices rituels. Entre 700 et 500 av JC, ils élaborent une première forme d’écriture pictographique et instituent une première forme d’État centralisé sur la majeure partie de la vallée d’Oaxaca.
• Celle des Mayas, du sud du Mexique jusqu’à l’actuel Salvador. Ces derniers édifièrent une centaine de cités-Etats (Tikal, Palenque), chacune étant dirigée par une théocratie. Les vestiges architecturaux témoignent de leurs qualités de constructeurs. Cette civilisation, qui a aussi donné de brillants mathématiciens et astronomes, fut enrichie au IXème siècle par les apports des Toltèques ; de ce syncrétisme culturel naquirent les cités d’Uxmal et de Chichén Itzá. A partir du XIe siècle, elle sombre dans la décadence, victime de luttes fratricides.
Sans oublier les Aztèques, qui maintiendront pendant un siècle leur hégémonie par la force, en percevant des tributs de leurs rivaux et en pratiquant des sacrifices religieux. Au début du XVIe, la capitale de l’empire Tenochtitlan, futur Mexico, compte 300.000 habitants. Les Espagnols la soumettent le 13 août 1521, acte de naissance douloureux du peuple métissé qui allait devenir le Mexique d’aujourd’hui.

Patrimoine colonial du Mexique
Quand les Espagnols débarquèrent au Mexique, ils réalisèrent qu’ils venaient de découvrir un monde d'une beauté sans rivale, riche d'incroyables ressources. Naturellement, ils y sont restés, construisant des villes à travers le pays, mélangeant leur propre culture aux cultures locales. Le résultat est un style architectural traditionnel propre au Mexique. Il est presque impossible de trouver une ville sans une mission ou une cathédrale vieille de plusieurs siècles. Dans bien des endroits, c'est même l'architecture coloniale qui prédomine. Les trésors coloniaux de Mexico et du pays entier sont infinis. Il existe plus de cinquante villes de style colonial différent.
La deuxième plus grande ville du Mexique, Guadalajara, parsemée de parcs, de monuments, de places et d'élégantes vieilles demeures, en est un exemple. D'imposantes constructions datent de l’époque où la ville était une plaque tournante de l'industrie minière, comme la cathédrale, le Théâtre Degollado et l'Hospice Cabanas.
Quant à la plus colorée des villes coloniales, Guanajuato, elle peut s'enorgueillir de magnifiques théâtres, églises et bâtiments publics, ainsi que de ses ruelles pavées si étroites que - selon la légende du Callejôn del Beso - les amants habitant de chaque côté n'avaient qu'à se pencher à la fenêtre pour s'embrasser. La ville des céramiques, Puebla, au charme pittoresque avec ses couvents cachés, ses patios de style espagnol, ses arches fleuries et ses fontaines de pierre n’a rien à leur envier!
Si vous passez par Cuernavaca, ne manquez pas le palais de Cortès aujourd'hui le musée Cuauhnahuac, avec ses manifiques fresques de Diego Ribera et les historiques jardins Borda.
Et puis il y a Mexico la cité des palais où, sur les ruines de l'empire aztèque, les Espagnols construisirent la plus importante cité du Nouveau Monde. Le "Centro Historico", le palais Axayacatl où Moctezuma fut retenu captif par Cortès, qui abrite maintenant l'immense Mont de Piété National, ou encore la plus vieille cathédrale d’Amérique sont incontournables. Tout comme le Château de Chapultepéc, construit sur une colline dominant la cité, le Musée d’Anthropologie et le Musée d'Art Moderne, tous deux parmi les meilleurs au monde.

Gastronomie
Riche et variée, la cuisine mexicaine est très épicée. Elle est la parfaite union des fruits et légumineuses locales (maïs, piments, haricots noirs, courges, avocat, patate douce, tomates, cacao, vanille), et des viandes d'animaux domestiqués introduits par les espagnols (porc, bœuf, poulet). Cet ensemble de produits forme aujourd'hui l’alimentation des mexicains. Sur la liste représentative du patrimoine immatériel de l’humanité depuis 2010, elle trouve son origine au temps de la conquête espagnole, même si elle a de nombreuses influences indigènes. Voici quelques plats, produits et boissons typiques de la cuisine mexicaine:
• Le piment fait partie intégrante de la cuisine mexicaine. Il en existe une grande variété dont les plus connus sont el serrano, el xalapeño, el poblano.
• Le maïs est encore aujourd’hui l’aliment principal de la cuisine mexicaine. Il était consommé sous de nombreuses formes à l’époque précolombienne, dont beaucoup se sont conservées : en galettes (tortillas), en pâtés fourrés de viande et cuits à la vapeur (tamales) ou en bouillie (atole). La plupart des antojitos (sortes d’amuse-gueule) sont confectionnés à partir de tortillas.
• Les frijoles (haricots) noirs, beige rosé, blancs, rouges ou tachetés, sont servis à tous les repas, soit en soupe, soit en accompagnement du plat principal, sous forme de purée ou écrasés et revenus à l’huile.
Le Mexique est aussi un grand producteur et exportateur de café. Le café con leche est une spécialité du petit déjeuner et du lunch de 19h. C’est également un pays riche en alcools et liqueurs de toute sorte : tequila, mezcal (alcool de l’aloès), pulque (extrait de feuilles de cactus), bière et licuados (jus de fruits préparés avec de l’eau ou du lait)

Tout voir

Nos spécialistes

équipe uniktour
Contactez un de nos specialistes-pays
Cliquez ici!
équipe uniktour
Nos soirées à venir

5 bonnes raisons de choisir uniktour

555 boulevard René-Lévesque Ouest, Montréal, (QC), H2Z 1B1, Canada - Détenteur permis du Québec # 703 258 - 2021 Uniktour. Tous droits réservés. Montréal, Canada