Retour à la liste

Machu Picchu

par le 11 décembre 2013

Machu Picchu est connu dans le monde entier depuis 1911 lorsque Hiram Bingham, historien américain, a été le premier à y avoir voyagé accompagné par un campesino. Il s’était inspiré des récits de 1848 et 1875 faisant état d’une cité en ruines, jamais visitée par les Conquistadores, juchée sur les Monts Machu Picchu et Huayna Picchu, sur le versant oriental des Andes à 2400 m d’altitude.

Leur ignorance est probablement justifiée par le fait que, les Indiens eux-mêmes, lors de la colonisation, n’en avaient pas eu connaissance non plus. On peut supposer que les habitants se soient fait déplacer par les autorités suite à une rébellion en guise de représailles. D’autres argumentent la thèse que la ville du Machu Picchu a été construite puis vidée de ses habitants, deux générations après la fin de la lignée Inca. On fixe sa datation à 1450. On émet également la possibilité d’un village d’environ mille habitants cultivant les feuilles de coca pour Cuzco.

Dans la langue Quechua, Machu signifie vieille et Picchu, montagne. Persuadé qu’il s’agissait de Tampu Tocco, endroit ayant vu naître les Ayar, fondateurs de la tribu Inca, Bingham réalisa qu’il existait en réalité deux villes oubliées. Partez à leur découverte lors de votre voyage personnalisé !

Lieu de résidence de Pachacutec, empereur au XVIe siècle, il faisait office auparavant d’un sanctuaire religieux. Les avis d’experts s’opposent encore mais chose est sûre, le Macchu Picchu n’a pas de fonction militaire.
Réel symbole de l’architecture inca, le Machu Picchu est aujourd’hui une des destinations les plus favorisées par les voyageurs en quête de challenge et de découverte du mystère qui l’entoure. D’abord inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1983, c’est, depuis, une des sept nouvelles merveilles du monde.

Le site, que nous vous conseillons vivement de découvrir lors de votre voyage personnalisé au Pérou, est partie intégrante du Sanctuaire historique de Machu Picchu, protégé pour sa richesse écologique mais également culturelle. On accède à la cité depuis l'Intipunku ou Porte du Soleil. Ce point fortifié faisait office de tour de guet à l'avant du site, pour se prémunir d'une éventuelle agression. C'est aussi depuis l'Intipnku que se révèle toute la majesté de Machu Picchu, et là qu'on peut faire les plus belles photos.

Il est préférable d'arriver au Machu Picchu au lever du soleil, quand la lumière est la plus douce et le site encore désert. Du site, on redescend vers le village d'Aguas Calientes, en contrebas dans la vallée.

Bingham écrit qu’il s’agissait « du chef d’œuvre le plus pur des Incas ». Le seul monument à n’avoir jamais été abîmé est l’Intihuatana, « monument où l’on attache le soleil », prisme permettant d’observer les astres et les solstices. On cherche encore à comprendre la présence de chambres funéraires. Seule certitude, le Machu Picchu comportait trois types de constructions (maisons pour paysans en adobe, maisons pour notables en pierre et édifices religieux). Le plus vaste temple est dédié aux quatre forces de la nature : l’Eau, l’Air, la Terre et le Feu.

Enfin, suite à plusieurs expéditions dans la région, Bingham découvrit le désormais célèbre Chemin de l'Inca, dont machu Picchu est en fait l'ultime étape.

5 bonnes raisons de choisir uniktour

555 boulevard René-Lévesque Ouest, Montréal, (QC), H2Z 1B1, Canada - Détenteur permis du Québec # 703 258 - 2020 Uniktour. Tous droits réservés. Montréal, Canada